jacquou

Depuis le 17 janvier 2007, vous pouvez voir, en salle, cette adaptation cinématographique du roman d' Eugène Leroy  de 1899. Le film dure 2h30 alors, prévoyez le grand cornet de pop-corn.
A l'origine, ce roman avait déjà été adapté à la télévision française, en 1969, par Stellio Lorenzi en 6 épisodes de 50mn avec dans le rôle de Jacquou: Eric Damain.
Je crois que nous avons été nombreux à suivre les péripéties de ce croquant de périgordin que vous pouvez retrouver dans un coffret de 3 DVD.
A l'origine, Serge Putelat me rappelait que Philippe Haribi avait participé au casting, jusqu'au choix final, pour le rôle de Jacquou mais, qu'Eric Damien avait été préféré car Philippe était trop "typé".
Voici donc Philippe Haribi en compagnie de Serge Putelat alors qu'ils étaient en classe de fin d'études avec Mr Bersas en 1966 1967.

Haribi_copie
Fin_d__tudes_Mr_Bersas
Cliquer sur l'image pour l'agrandir

D'autre part, Jean-Luc Imberty vient de me confirmer les vieux souvenirs que j'avais encore dans ma pauvre mémoire.
La maison de sa grand-mère avait servi de masure et non de lieu d'habitation à la mère de Jacquou après qu'ils lui aient détruit leur maison d'habitation. Cette masure était située sur la route des Eyzies et est maintenant entièrement détruite. Mais Jean-Luc me dit qu'elle resurgira de ses cendres dans un temps certain.
Etant gosses, mais quand même adolescents, Jean-Luc nous lançait comme projet de transformer cette masure en boîte de nuit. Ah! les rêves d'ado., on avait pas froid aux yeux. Rien ne nous paraissait impossible, pas plus les affaires que les femmes qui restent des affaires de coeur...

Si vous êtes allés voir ce film de Laurent Boutonnat vous pourrez laisser vos commentaires et impressions sur ce film ou sur les épisodes de 1969 en cliquant sur "commentaires" en dessous de ce message.
Je rajouterai des anecdotes dans ce dossier si vous m'en faites remonter.

Alain le blogmaster, croquant dans l'âme.